« L'activité économique « L'administration

Sphère d’activité

La comptabilité

Il n'y a pas si longtemps, les métiers et professions de la comptabilité reposaient essentiellement sur le langage des chiffres. Les lettres y ont désormais leur place aussi, car les gens du secteur doivent constamment recourir aux mots pour faire comprendre ce que les chiffres signifient vraiment. Cela s'applique particulièrement aux 32 000 comptables (CPA) qui ont droit de pratique au Québec. Pour en savoir plus, visitez la page CPA.

Les compétences et aptitudes qui distinguent le comptable d'hier de celui d'aujourd'hui sont communes à tous les comptables. Il y a d'abord la capacité de s'exprimer efficacement, tant à l'oral qu'à l'écrit, puisque tous les comptables sont appelés à présenter les résultats de leurs travaux et à émettre des points de vue d'ordre stratégique. Logique, clarté et concision sont donc de rigueur pour être bien compris, que ce soit par le patron, par le client ou par divers autres interlocuteurs, car le travail en équipe pluridisciplinaire fait maintenant partie du quotidien. Savoir prêter une oreille attentive s'inscrit donc aussi dans la gamme des compétences exigées.

D'autre part, la maîtrise de l'anglais devient de plus en plus nécessaire et s'avère même indispensable quand l'entreprise fait affaire avec des pays étrangers ou qu'elle y possède des filiales. La mondialisation exige en outre une ouverture aux différentes cultures, des connaissances en comptabilité internationale et une vigilance accrue, car les risques de problèmes et de difficultés se multiplient. Certaines compétences traditionnelles sont plus que jamais d'actualité, tel l'esprit de synthèse et d'analyse nécessaire à la résolution des problèmes. Celle-ci requiert imagination et même créativité, afin que les mesures retenues soient à la fois réalistes et adaptées à la culture de l'entreprise. De plus, les technologies de l'information exigent des travailleurs qu'ils soient de plus en plus capables de discernement, sinon même qu'ils fassent preuve de scepticisme dans certains cas. Certains scandales récents ont eu pour effet d'entraîner les mêmes besoins en matière d'intégrité.

Les fréquents changements apportés aux lois, aux règlements et aux procédures comptables exigent évidemment des travailleurs qu'ils aient le souci de tenir à jour leurs connaissances. Cela vaut tant pour les comptables eux-mêmes que pour les commis à la facturation, à la fiscalité, etc. De nouveaux logiciels comptables avancés mettent aussi régulièrement à l'épreuve la capacité d'adaptation des gens travaillant dans ce secteur. Plusieurs d'entre eux doivent également savoir gérer le stress généré par les situations d'urgence qui peuvent bousculer la routine quotidienne. C'est le cas, notamment, des techniciens comptables en gestion et des commis au service de la paie. Ces derniers doivent en outre pouvoir compter sur leur mémoire pour emmagasiner quantité d'abréviations, de formules mathématiques, d'options en matière d'assurances, etc.

Évidemment, qui dit chiffres dit aussi minutie, une qualité indispensable à tous, donc également aux commis comptables qui ont, en outre, avantage à être polyvalents lorsqu'ils travaillent dans une PME, car les tâches comptables et les tâches de soutien administratif s'y entremêlent souvent. Reste enfin une capacité que doivent posséder tous les gens du secteur : celle de traiter l'information, ce qui signifie savoir comment et où la trouver, comment l'analyser, comment l'appliquer ou la transmettre de manière aussi exacte qu'efficace.

Professions en lien avec La comptabilité