« Les programmes de niveau secondaire professionnel

Formations

Classement des bois débités

DEP 930 heures 5208
Domaine Cursus ?
1. Le Vivant
Famille Cursus ?
1.2 La vie végétale et animale

Connaissez-vous votre profil Cursus?

Compétences à acquérir

- Classer des pièces de bois d’essences feuillues de qualité régulière, des pièces, d’épinette, de pin gris et de sapin (EPS), selon les catégories d’utilisation, des pièces de bois de pins blancs et rouges de l’est.
- Classer des pièces de bois en fonction des critères de l’inspection standard et des produits spéciaux.
- Mesurer des pièces et des débits sur des planches d’essences commerciales et des défauts sur des planches d’essences feuillues.
- Différencier les caractères internes et externes des essences commerciales.
- Utiliser l’équipement informatique.
- Assurer le séchage du bois.
- Voir aux achats et aux ventes.
- Gérer les opérations d'une cour à bois.
 

Éléments du programme

- Classement des pièces de bois d’essences feuillues de qualité régulière; des pièces d’épinette, de pin gris, de sapin, de pin blanc et de pin rouge de l’Est - Classement des pièces de bois en fonction des critères de l’inspection standard et des produits spéciaux - Séchage du bois de sciage - Mesurage des débits et des défauts sur des pièces d’essences commerciales - Stages et intégration en milieu de travail

Préalables

Être titulaire du diplôme d'études secondaires (DES) ou de son équivalent reconnu;
ou
Être âgé d'au moins 16 ans au 30 septembre de l'année scolaire au cours de laquelle la formation commence et avoir obtenu les unités de 3e secondaire en langue d'enseignement, en langue seconde et en mathématiques dans des programmes d’études établis par le ministre, ou se voir reconnaitre les apprentissages équivalents;
ou
Être âgé d'au moins 18 ans au moment de l'entrée en formation et avoir réussi le test de développement général (TDG) ainsi que les préalables spécifiques pour le programme visé, ou les apprentissages reconnus équivalent.
ou
Être âgé d’au moins 16 ans au 30 septembre de l’année scolaire où commence la formation professionnelle dans ce programme d’études, être titulaire du certificat de formation à un métier semi-spécialisé (CFMS) et avoir obtenu les unités requises en langue d’enseignement, en langue seconde et en mathématique du 1er cycle du secondaire de la formation générale des jeunes ou de la 2e secondaire de la formation générale des adultes.
ou
Être âgé de 15 ans et plus au 30 juin de l’année scolaire précédant l'admission à un projet pilote de concomitance, avoir atteint une maturité vocationnelle et avoir obtenu les unités de 2e secondaire en langue d’enseignement, en langue seconde et en mathématique. La personne poursuivra, au moyen de la concomitance à horaire intégré, sa formation professionnelle et sa formation générale des jeunes pour acquérir les préalables manquants de 3e secondaire afin d’obtenir son diplôme en formation professionnelle. Une autorisation du Ministère est nécessaire pour l’admission d’un élève en concomitance de 3e secondaire dans ce programme d’études.

Établissements qui offrent le programme

Professions reliées à cette formation

Endroits de travail

- Entreprises d’abattage forestier
- Grossistes de bois de sciage
- Scieries
- Usines de transformation du bois

Salaire

Le salaire hebdomadaire moyen est de 777 $ (mars 2013).

Remarques

- La réussite de ce programme permet l'obtention d'un permis de classification valide du Conseil de l'industrie forestière du Québec (CIFQ) dans les catégories correspondant au type de production de l'usine.

- Pour pouvoir exercer le métier de mesureur de bois, il faut suivre une formation complémentaire afin de détenir un permis de mesureur de bois ainsi qu’une carte d’identité délivrés par le Ministère des forêts, de la faune et des parcs du Québec.

- La réussite de ce programme à l'École de foresterie de Duchesnay permet également l'obtention d'un certificat de la National Hardwood Lumber Association (NHLA).

Statistiques d’emploi*

201220132015
Nb de personnes diplômés 251
% en emploi 80,0 %
% à temps plein 100,0 %
% lié à la formation 75,0 %

*Données issues de l’enquête ministérielle La Relance