Sept clés pour vous ouvrir les portes du travail!

Le bonheur au travail, est-ce possible? Espérerons que oui, car nous y consacrons plusieurs heures de notre vie. Depuis des années, une cascade de chroniques et d’articles ont été rédigés à ce sujet par différents intervenants, et même par des chercheurs. En outre, cette quête du bonheur en général et celle liée à la satisfaction au travail ont fait couler beaucoup d’encre.

 
Au fil de mes années de pratique en tant que conseillère d’orientation, j’ai identifié au moins sept clés à considérer lorsque l’on discute du bonheur au travail.
 

Se sentir bon, compétent dans ce que l’on fait

Cette affirmation semble évidente. Pourtant, plusieurs facteurs peuvent influencer notre sentiment de compétence, dont l’insertion récente sur le marché du travail, les changements, les restructurations à l’intérieur de l’entreprise, les commentaires des collègues de travail ou des patrons, nos réalisations, nos perceptions ou nos attentes.
 
Comment faire pour se sentir meilleur, plus compétent? Par exemple, vous pouvez faire de la formation continue, demander des conseils aux employés d’expérience, ou encore adhérer à un programme de mentorat.
 

Être reconnu comme personne et pour le travail que l’on accomplit

La reconnaissance passe d’abord par celle de l’individu en tant qu’être humain et se trouve dans le domaine de la relation avec l’autre. D’une part, pour un gestionnaire, cela se traduit notamment par la consultation des employés, en leur disant bonjour, en les tenant au courant des décisions prises, etc. D’autre part, en ce qui concerne l’employé, ce dernier peut profiter des rencontres d’évaluation avec son supérieur pour vérifier si son travail correspond aux attentes.
 

Le sentiment d’appartenance à l’entreprise

Le sentiment d’appartenance à l’entreprise se construit peu à peu au fil des mois et des années. Le partage d’idées et de valeurs communes véhiculées dans l’entreprise, la collaboration avec l’équipe, le partage des repas et la participation à des activités sociales ou caritatives sont tous des moyens de développer ce sentiment d’appartenance.
 

L’autonomie et la prise de décision

Les gens aiment organiser leur travail à leur façon et pouvoir participer aux décisions de l’entreprise (ex. : participer aux réunions, poser des questions, donner son opinion lorsque l’occasion se présente, etc.). Ils se sentent ainsi considérés et reconnus par l’entreprise, ce qui peut contribuer à leur motivation et à leur bonheur au travail.
 

Être stimulé par des défis correspondant à des objectifs concrets et réalistes

Certaines personnes sont heureuses d’occuper un emploi routinier, tandis que d’autres sont stimulées par des défis qu’elles se sentent aptes à relever. L’accomplissement de ces objectifs rend ces personnes heureuses et motivées à réaliser d’autres défis, selon les résultats de recherches d’un professeur de marketing à l’Université d’Austin, au Texas[1].
 

Le climat de travail

Pour de nombreuses personnes, le climat de travail est primordial. Une atmosphère détendue et un climat de confiance et d’échange semblent influencer le bonheur et la motivation au travail, selon plusieurs chercheurs, dont Jean-Pierre Brun, de la Chaire en gestion de la santé et de la sécurité du travail de l’Université Laval[2].
 

Un salaire « décent »

On dit que l’argent ne fait pas le bonheur… sauf qu’il aide à payer les factures! De nombreuses personnes aiment leur travail, mais considèrent que leur salaire n’est pas assez élevé. Elles pourraient décider, par exemple, d’occuper un deuxième emploi à temps partiel afin de s’assurer une stabilité financière. Toutefois, avant d’occuper un deuxième emploi, comparez-vous aux personnes qui ont la même formation et la même expérience que vous afin de savoir si votre travail est rémunéré à sa juste valeur. N’oubliez pas de tenir compte des autres avantages fournis dans votre milieu (vacances, congés, régime de retraite, assurances, etc.).
 
En espérant que ces clés vous ouvrent les portes du travail! Et vous, quelles sont les vôtres?
 
Par Isabelle Lavertu, conseillère d’orientation en pratique privée.
 
[1] Raghunathan, R. (2016). If You're So Smart, Why Aren't You Happy? Kindle Edition, 352 p.
[2] Brun, J.-P. (2008). Les 7 pièces manquantes du management, une stratégie d’amélioration du bien-être au travail et de l’efficacité des entreprises. Éditions Transcontinental, 204 p.