Réfléchir pour mieux mûrir

Par Éric Beaulieu, Stagiaire à la Maîtrise en sciences de l’orientation chez Jeunes Explorateurs d’un jour
 
Choisir sa future carrière est un exercice qui peut s’avérer difficile. Lorsque nous hésitons entre différentes options professionnelles et, qu’en plus, nous souhaitons que notre choix nous corresponde, la réflexion peut être ardue. Il devient alors important d’y accorder le temps et les actions nécessaires. Voici donc quelques pistes à suivre pour bien réfléchir.
 

Une question de « temps »

Tout d’abord, le temps est une notion primordiale à considérer dans l’exercice de réflexion. Comme le dit l’expression : « Rome ne s’est pas faite en un jour ». Il faut donc du temps pour accomplir un projet de grande envergure. Cela dit, il peut être nécessaire de suspendre notre réflexion, de la laisser reposer de manière à laisser mûrir certaines idées ou conceptions sur la carrière souhaitée. À titre d’exemple, la période des fêtes peut être le moment idéal pour aborder le sujet avec certains membres de votre famille, avec des amis proches ou avec toute autre personne en qui vous avez confiance. Bref, profitez de cette période pour discuter et verbaliser les possibilités qui s’offrent à vous.
Stage aux Ressources Naturelles Canada, 2014-2015
 

Réfléchir, c’est aussi se mettre en action

Une autre avenue à envisager est d’effectuer un stage d’un jour dans un milieu professionnel. Entre autres, si vous êtes âgés de 15 à 22 ans, l’organisme Jeunes Explorateurs d’un jour peut organiser ce stage pour vous. Une telle expérience d’exploration permet de rencontrer un professionnel qui peut agir à titre de parrain ou de marraine et qui sera capable de répondre à vos questionnements. De plus, vous aurez l’opportunité d’observer les tâches effectuées par le professionnel dans son environnement, afin de vérifier si cela correspond à vos intérêts. Bien sûr, il ne faut pas oublier que le stage d’un jour présente une facette du métier, et non la profession dans son ensemble. Par exemple, un infirmier qui exerce dans un centre hospitalier a des tâches différentes de celui qui travaille dans un centre de réadaptation. Il faut donc éviter d’appuyer sa décision finale seulement sur cette expérience. 
« Merci beaucoup pour cette occasion en or. Cela m’a permis d’en apprendre davantage et d’éclairer mes idées. J’ai vraiment adoré ce stage. Les personnes que j’ai rencontrées étaient très sympathiques. Elles savaient répondre à mes questions et me mettaient à l’aise. Elles m’expliquaient vraiment bien. Merci beaucoup. C’est un moment dont je vais me souvenir longtemps. »
Stagiaire en inhalothérapie, édition 2014-2015
En plus des méthodes décrites précédemment, il peut être intéressant de simplement écrire ses idées et ses conceptions concernant les métiers envisagés en évaluant les avantages et les inconvénients de ces derniers. Tout au long de cette réflexion, il peut également devenir nécessaire d’être accompagné par un conseiller d’orientation ou par d’autres professionnels. Songez-y à l’avance, surtout si vous devez prendre une décision avant le 1er mars, la date limite d’inscription pour plusieurs programmes de formation.
 
En terminant, rassurez-vous : On ne vient pas au monde mature en connaissant le chemin professionnel que l’on veut entreprendre! On le devient peu à peu à force de voir, d’expérimenter, d’agir, et surtout... de réfléchir!
 
Pour en savoir davantage sur les possibilités de réaliser un stage d’une journée dans le domaine de votre choix le 21 avril 2016, visitez le www.jeunes-explorateurs.org.