Quand conciliation s’accorde avec diplomation

Par Mireille Bouchard, agente de développement en conciliation études-travail
Réseau des IRC sur la persévérance scolaire et la réussite éducative du Québec
 
Au moment où tu dois jongler avec toutes les sphères de ta vie, le concept de « conciliation » devient crucial pour garder le cap sur ton avenir, tes passions et ta diplomation.
 

La conciliation études-travail, c’est quoi?

C’est la façon dont tu gères ton emploi du temps pour réussir à accomplir toutes tes responsabilités reliées à l’école ou au travail. La conciliation, c’est aussi la façon dont tu trouves l’équilibre dans tout ça, en gardant en tête les autres aspects de ta vie (loisirs, amis, etc.).
 
Bien que travailler durant ses études soit la plupart du temps une expérience positive, il faut tout de même demeurer attentif aux différents signes indicateurs d’une mauvaise conciliation ou d’un surmenage. Si tu ne les prends pas au sérieux, ils pourraient entrainer des conséquences négatives sur ton parcours scolaire, comme une diminution de ton rendement ou une baisse de motivation et même t’amener vers une zone à risque de décrochage. Pour y voir plus clair
 

Favoriser l’équilibre, comment on fait ça?

La bonne nouvelle est qu’il existe plusieurs manières de favoriser une bonne conciliation et de relever le défi haut la main! Quelques trucs :
  • D’abord, assure-toi que ton employeur respecte tes engagements scolaires ainsi que les disponibilités que tu lui offres. Il est préférable, pour un étudiant à temps plein, de ne pas dépasser 15 à 20 heures de travail par semaine;
  • Parle à ton employeur de ta situation, en période d’examen ou en fin de session, par exemple, pour t’assurer d’avoir un horaire allégé et ainsi bien planifier tes moments consacrés à l’étude;
  • Assure-toi d’occuper un emploi qui présente un faible taux de contrainte. On entend quoi par contrainte au travail? Des conditions de travail tendues ou stressantes, par exemple travailler debout pendant plusieurs heures ou encore travailler de nuit. Plus il y aura de contraintes dans ton milieu de travail, plus tu risques d’en subir les impacts négatifs;
  • Pour mieux visualiser tes disponibilités et ton emploi du temps, dresse l’horaire typique de ta semaine, identifie les dévoreurs de temps et planifie ton agenda selon tes priorités. Une saine gestion de ton temps est un élément clé pour une bonne conciliation. Voici un outil pour t’aider.
  • Et enfin, le meilleur conseil : écoute-toi! Si tu sens que tu es fatigué, démotivé, impatient et que tu te sens dépassé par l’école ou le travail, c’est peut-être le signe que tu as des difficultés à concilier les deux.
Tu te questionnes sur l’état de ta conciliation? Visite le JeConcilie.com pour connaitre le portrait de ta situation en moins de 30 minutes! Tu sens que tu as besoin d’accompagnement dans tout ça? Parles-en à ton employeur, à un parent, un ami ou contacte un professionnel de l’école ou du Carrefour Jeunesse-Emploi près de chez toi.
 
Pour plus d’information sur la conciliation étude-travail et les initiatives du Réseau des IRC sur la persévérance scolaire, visite le perseverancescolaire.com.