Prêt pour une deuxième entrevue?

Généralement, un candidat peut s'attendre à passer une seule entrevue pour un emploi. Néanmoins, pour certains postes (ou selon la situation), il n'est pas rare d'être convoqué à une seconde entrevue. Celle-ci vous mettra sans doute en présence d'autres représentants de l'entreprise. Des questions plus pointues vous seront alors posées.

Pourquoi une seconde entrevue?

Chaque employeur a son propre processus d'embauche; il n'existe pas de règles fixes à ce sujet. En effet, pour des emplois très spécialisés, de gestion supérieure ou de nature hautement stratégique, l'employeur a souvent recours à plus d'une rencontre pour recruter la bonne personne.

Par ailleurs, lorsque les postulants intéressants sont nombreux, il est pratiquement impossible de choisir un candidat dans le cadre d'une première tournée d'entretiens. De même, il peut arriver que le plan d'entrevue du recruteur se révèle inefficace, de sorte qu'une nouvelle rencontre devient alors nécessaire pour lui permettre de prendre une décision éclairée.

Si l'employeur souhaite évaluer le savoir-être de certains candidats de façon plus particulière, il est possible que la deuxième entrevue se réalise dans un contexte convivial (exemple : dîner au restaurant, visite de l'entreprise, etc.). Il observera de plus près le comportement du candidat.

Lorsque vous êtes convoqué à une deuxième entrevue, cela signifie que vous êtes considéré comme un candidat très sérieux par l'organisation.

Comment préparer une deuxième entrevue?

D'abord, immédiatement après la première rencontre, prenez l'habitude de prendre des notes de ce dont il a été question, et ce, que vous connaissiez ou non le nombre de candidats rencontrés pour ce poste. Ce geste vous sera non seulement profitable si l'on vous convoque une deuxième fois, mais il vous permettra aussi de faire un bilan de l'entrevue. La consignation de ce que vous avez dit ou auriez dû dire deviendra un acquis d'apprentissage en vue d'autres applications d'emploi.

Lors de la deuxième rencontre, l'employeur voudra peut-être déterminer si vous vous révélez suffisamment compétent pour occuper les fonctions proposées. Vous devez donc repérer les compétences spécifiques qui seront passées au peigne fin par le recruteur et réfléchir sur ce que vous avez à offrir. De plus, l'employeur vérifiera sans doute si vous êtes capable de travailler efficacement avec les autres et s'assurera que vous pourrez vous adapter au style de l'entreprise.

D'autres recruteurs mettront l'accent sur votre expérience lors de la première entrevue, alors qu'au cours de la seconde, ils s'intéresseront plus précisément à votre personnalité, à votre authenticité et à votre perception de l'organisation. Documentez-vous alors sur l'entreprise et tentez d'en comprendre sa philosophie. Vous renseigner sur ses projets d'avenir et son potentiel d'évolution peut s'avérer aussi une démarche utile.

L'employeur cherche un déclic. Vous savez, cette chimie qui se dégage d'un entretien? Celle-ci se révèle le signe d'une belle complicité à laquelle il voudra donner suite.

Attendez-vous également à aborder la question des honoraires. En effet, à cette étape du processus de sélection, l'employeur voudra savoir quelles sont vos attentes sur le plan salarial afin de déterminer si une entente est possible. La meilleure réponse à lui donner, dans les circonstances, est de situer vos préférences sur une échelle. Ce genre de réponse, positif et déterminé, laisse place à la négociation si le poste vous est offert.

Peu importe le nombre d'entrevues auxquelles vous êtes convoqué, soyez toujours prêts à noter vos observations sur le poste, sur l'entreprise et sur les réponses que vous avez fournies lors d'un entretien avec un employeur. Ces données représenteront indéniablement des renseignements de premier ordre lors de vos démarches subséquentes.

Vous trouverez d'autres chroniques de Stéphane Gagnon dans le livre L'entrevue d'embache - Toutes les astuces pour enfin obtenir un oui! (disponible sur www.septembre.com) ou sur www.monemploi.com.