Portrait de mentor : Quand comptabilité et mode font la paire!

Chaque mois, Academos vous présente un mentor vedette. Ce mois-ci, c’est au tour de Lamia Boucheneb, comptable, blogueuse mode, organisatrice d’événements et entrepreneure. Voici une adepte de réseautage qui n’a pas peur de viser toujours plus haut!
 

Questions en rafale

En plus de votre emploi de comptable, vous êtes blogueuse mode et organisatrice d’événements. Est-ce que ça prend beaucoup de votre temps?

Oui. Pendant la journée, je travaille. Il est possible que j’aie un événement mode avant ou après le travail. Parfois, j’ai deux événements le même soir. Je dois faire des choix!
 

Que veut dire CPA?

Comptable professionnel agréé. Contrairement à ce que les gens pensent, quand on est CPA, on ne fait pas juste de la comptabilité. On peut faire de l’analyse financière et des budgets, expliquer ce qu’il a bien été ou moins bien été dans un budget, etc. Aussi, on peut proposer des améliorations. C’est ce que j’aime le plus! Je trouve que c’est la valeur ajoutée de la comptabilité!
 
Sinon, il y a beaucoup de possibilités d’emploi avec la comptabilité. On peut devenir analyste financier, responsable des contrôles internes, spécialiste en juricomptableilité, pour n’en nommer que quelques-uns.
 

Est-ce que le titre CPA vous a amené plus loin dans votre carrière?

Oui, j’ai pu travailler dans plusieurs industries. À chaque fois qu’on parle de chiffres, d’économie, d’états financiers, de bourse, je comprends beaucoup plus qu’une personne qui n’a pas étudié là-dedans! Aussi, j’aime bien jouer un rôle de mentor (en plus d’Academos), pour des startups et des entrepreneurs. Enfin, mon métier m’aide dans mes finances personnelles !

 

Qu’aimez-vous dans le mentorat?

J’aime beaucoup donner des conseils, montrer aux jeunes ce qui existe et surtout, ce qu’ils ne connaissent pas nécessairement. J’adore voir leur réaction, comme l’étonnement ou l’émerveillement!
 

Les jeunes vous contactent-ils parce que vous êtes blogueuse mode ou parce que vous êtes comptable?

La majorité du temps, les gens me contactent plus pour la mode, parce que ça l’air plus glamour. Mais il y en a qui me contactent pour la comptabilité aussi! J’ai l'impression que les gens pensent qu’il y a encore des comptables aux bas bruns, mais ce n’est vraiment pas ça!
 

Faites-vous des efforts pour contrer ce mythe?

Oui absolument. À chaque fois que je me présente à un événement de réseautage, lorsque je dis que je suis dans la mode et la comptabilité, c’est toujours la même réaction : « Oh my god ! ». On ne voit pas ça souvent, on dirait que ça ne va pas ensemble!
 

Qu’est-ce que vous leur dites?

Pourquoi pas ? Tout le monde a des intérêts différents. Par exemple, sur le site de CPA, on voit des gens qui font du sport extrême et qui sont comptables aussi. Pourtant, ce n’est vraiment pas une image que l’on se fait de la comptabilité!
 
Moi, je suis une personne qui a beaucoup d’intérêts. J’aime la comptabilité, j’aime les chiffres, j’aime la bourse, j’adore la mode, j’aime aussi la conduite et je fais de la boxe! Il ne faut pas juste regarder dans un carré, il faut regarder ailleurs et c’est comme ça qu’on découvre ce que l’on aime!
 

Dans votre rôle de mentor, y a-t-il une conversation qui vous a marqué davantage?

À un moment donné, une fille m’a dit qu’elle voulait devenir designer. Elle voulait avoir des magasins dans le monde entier. Je trouvais ça vraiment bien, parce que c’est un parfait exemple de gens qui voient grand. Je pense que c’est super important de ne pas se mettre de limite et de viser plus haut que la lune! Quand je vois ça, et même toutes les personnes qui prennent le temps d’écrire à des mentors sur Academos, je les félicite toujours de vouloir réussir et se surpasser!
 

On peut lire dans votre profil que vous aimez beaucoup le réseautage. Vous organisez même des événements! Pourquoi le réseautage est-il si important?

Parce que ça augmente le réseau d’une personne. Quand je dis réseau, je ne parle pas des échanges de cartes d’affaires... Oui, c’est bon pour les affaires, mais c’est bon pour l’aspect social aussi. On apprend tellement lorsqu’on assiste à ces événements! On parle avec d’autres personnes de différents horizons qui nous transmettent leur fièvre de l’entrepreneuriat ou leur fièvre d’accomplissement et de dépassement. Tout ça, ça a une valeur inestimable. Et c’est tellement inspirant!
 

Auriez-vous un conseil à donner à quelqu’un qui aimerait bloguer?

Oui! Quand on veut démarrer un blogue, c’est bien de regarder ce que nos blogueurs préférés font. J’ai appris beaucoup en regardant ce que les marques font, ce que les grands influenceurs font aussi. Comme la plupart des blogueurs utilisent Wordpress, il y a plus de 1000 tutoriels sur YouTube qu’on peut utiliser pour créer son blogue. Bref, on peut apprendre beaucoup par soi-même!

 

Et si on parle de mode : qu’est-ce vous aimez dans la mode?

J’ai choisi la mode parce que c’est quelque chose qui m’a toujours fasciné depuis le secondaire, et même le primaire. Pour moi, la mode, c’est de l’art qu’on peut porter. Quand je prépare mes tenues par exemple, j’aime beaucoup ajouter des touches originales, de la couleur! Certains designers font du prêt-à-porter, plus de base, et d’autres font vraiment de l’art. Ils utilisent des plumes, des paillettes, beaucoup de couches (layering) et j’adore voir ça! La mode est aussi un outil pour montrer sa personnalité sans avoir à parler. Et quand une personne est bien habillée, ça lui donne un petit boost de confiance en elle et c’est vraiment beau à voir!
 

Parmi vos événements, lequel vous a le plus marqué? 

Cet été, avec mon blogue, on a fait un défilé de mode en collaboration avec le festival Mode & Design. C’était super gros parce qu’il fallait recruter des mannequins, faire des suivis avec eux, ajuster les vêtements, etc. C’était une superbe aventure. J’ai travaillé avec mon équipe, on s’est bien amusés et on a adoré voir le résultat final. C’était bien de mélanger le côté mode et le côté professionnel et de voir que tout cela va ensemble!
 

Dans le cadre de votre métier de blogueuse, vous réalisez des entrevues avec des artistes. Y en a-t-il une qui vous a particulièrement marqué?

C’était avec une productrice de film qui décrivait comment ça avait été dur pour elle de faire ce qu’elle aimait, mais elle a toujours persisté. Si je me rappelle bien, elle n’avait pas été admise à Concordia dans son domaine. Elle a continué quand même et aujourd’hui, elle a gagné des prix à Los Angeles, à Cannes et ailleurs dans le monde. Je trouve que c’est l’exemple parfait de persévérance! Il y a plein de gens qui pensent que lorsqu’on se fait dire non, une fois, 5 fois, 10 fois, ça veut dire de fermer la porte et de passer à autre chose. Je pense qu’il faut en profiter pour foncer!
 
 
Le blogue de Lamia deviendra bientôt une entreprise qui offrira des shopping tour (tours de magasinage) à Montréal.