Mobiliser l'élève pour donner un sens à sa situation scolaire

Le modèle des besoins d’orientation en formation générale des jeunes[1] propose une compréhension de leurs différents besoins et des interventions pour y répondre. À cet égard, le questionnaire en ligne « Coach pour soi » (CPS) peut être un outil précieux pour les professionnels de la relation d’aide auprès des élèves de 2e cycle du secondaire.
 

Origine

D’abord, une équipe de sept spécialistes en sciences humaines a tenté de définir le coaching et la réussite éducative. Au terme de leurs lectures, discussions et observations, l’équipe a réussi à identifier certaines étapes du coaching individualisé.
 
Les spécialistes ont ainsi établi des recommandations quant à la création d’un nouveau questionnaire en ligne. Celui-ci s’adresserait à des jeunes du 2e cycle du secondaire, plus particulièrement à ceux qui ne poursuivent pas un but particulier et dont la moyenne scolaire se situe entre 67 % et 80 %. Pour le bien du jeune, l’outil devait également :
  • S’adresser à lui dans sa réalité, afin de l’aider dans ses prises de conscience;
  • Lui donner des clés pour réussir;
  • L’outiller pour qu’il puisse agir maintenant;
  • Lui offrir une rétroaction;
  • Lui permettre d’être soutenu par son l’enseignant.

Conception

La version expérimentale du CPS, évaluée en mai 2015 auprès de sept experts et de quatre écoles, a permis de modifier 46 énoncés et d’éliminer deux familles. Au final, 10 énoncés ont été retenus pour chacune des 13 familles du questionnaire :
  • Mon pouvoir sur ma vie
  • Ma confiance en moi
  • Ma connaissance de moi
  • Ma motivation scolaire
  • Mes projets de vie
  • Ma capacité à prendre des décisions
  • Mes stratégies de mémorisation
  • Ma gestion de mon temps
  • Ma concentration
  • Ma prise de notes
  • Mes stratégies de lecture
  • Mes habitudes de vie
  • Ma gestion du stress en périodes d’examens  

Objectif

Le CPS se veut un compagnon vers la réussite d’un DEP ou d’études supérieures. Un peu à la manière d’un coach personnel, il aide l’élève à mettre en route son désir de réussir maintenant. Il lui permet de mobiliser ses ressources personnelles, de se fixer des buts et de prendre les moyens nécessaires pour les atteindre. Il l’aide à améliorer les attitudes et les comportements qui mènent à la réussite scolaire. En ce sens, le CPS s’inscrit dans l’esprit du projet éducatif de l’école.
 

Résultats

Le rapport de l’élève débute par un tableau synthèse de ses résultats aux 13 familles. Ces résultats sont présentés sous forme d’échelles (0 à 10) et sont brièvement décrits pour faciliter la compréhension de l’élève et susciter sa réflexion. Par la suite, deux des 13 familles sont priorisées. L’élève trouvera pour chacune des exercices à faire individuellement.
 
Le rapport de l’intervenant fournit les énoncés sélectionnés par l’élève. Cette approche l’aide à préciser la nature de l’intervention requise. De son côté, le rapport de groupe permet de déterminer en un clin d’œil qui doit être rencontré, et ce pour une classe ou une école. L’intervenant a également accès à la liste des élèves et aux rapports pertinents pour chaque famille.
 

Un outil d’accompagnement

Une autre équipe de sept conseillers d’orientation a rédigé le manuel d’accompagnement. Il propose différentes façons de faire un retour en classe et de présenter le rapport de l’élève. L’équipe a rédigé 39 exercices à faire individuellement, en groupe restreint ou en rencontre individuelle.
 
 
Pour plus d’informations, visitez le site Web du questionnaire ou contactez-nous pour obtenir un essai gratuit!
 
[1]Ordre des Conseillers et Conseillères d’Orientation du Québec (2013). Guide de pratique Orientation en formation générale des jeunes. p. 18-21.