Les problèmes de comportement à l’enfance influencent-ils l’insertion professionnelle une fois jeune adulte?

Par Jeanne Barbier, Étudiante au baccalauréat en orientation à l'Université de Sherbrooke
 
Les problèmes de comportement sont communs chez les enfants et les adolescents. Ils englobent divers comportements antisociaux allant de la désobéissance à la délinquance. Lorsqu’ils sont sévères à l’enfance, les problèmes de comportement sont à risque de persister[1] et d’entrainer des difficultés sur le plan professionnel une fois adulte, comme des problèmes avec les collègues de travail, le renvoi d'un emploi ou le fait de n'avoir personne pour écrire une lettre de recommandation[2].
 
Afin de mieux comprendre cet enjeu, j’ai mené une recherche[3] concernant la qualité d’insertion professionnelle des jeunes adultes ayant eu des problèmes de comportement à l’enfance. J’ai tiré mes données d’une étude québécoise dirigée sur une longue période par les professeures Michèle Déry et Mélanie Lapalme. Les résultats de ma recherche et les retombées que ceux-ci impliquent pour les conseillers et conseillères d’orientation seront présentés dans les lignes suivantes.
 

Ce que j’ai lu dans la documentation scientifique

Très peu d’études abordent l’association entre les problèmes de comportement (PC) à l’enfance et la qualité d’insertion professionnelle (QIP) à l’âge adulte. Néanmoins, parmi celles-ci, une étude montre que cette association est expliquée en partie par la scolarité, et ce, autant chez les garçons que chez les filles[4]. En fait, la présence de PC augmente la probabilité de ne pas terminer les études secondaires, et l’absence de diplôme d’études secondaires est ensuite liée à l’obtention d’emplois à plus faible statut social. Bien que peu documenté, l’enjeu est pourtant d’une grande importance, considérant qu’une mauvaise QIP peut mener à des problèmes de santé mentale[5], à une précarité économique[6] et à de la marginalisation[7].
 

Ce que j’ai découvert dans la recherche

J’ai vérifié, auprès d’un échantillon québécois, le lien entre les problèmes de comportement (PC) à l’enfance et la qualité d’insertion professionnelle (QIP) à l’âge adulte, en tenant compte de l’effet de la scolarité et de l’influence du sexe. Aux termes de cette recherche, trois principaux résultats ont été trouvés.
D’abord, les PC à l’enfance sont bel et bien associés à une moins bonne qualité d’insertion professionnelle une fois jeune adulte. Ensuite, on constate que la persévérance scolaire influence partiellement cette association. En d’autres mots, les PC ont un impact sur l’achèvement des études secondaires, et c’est l’absence de diplôme qui affecte ensuite en partie la QIP. Finalement, le sexe et la persistance des comportements antisociaux à l’âge adulte n’ont pas d’impact sur le lien entre les PC et la QIP.
 

Implications pour la pratique

Considérant que la qualité d’insertion professionnelle (QIP) des adultes ayant vécu des problèmes de comportement (PC) à l’enfance est en partie affectée par l’absence du diplôme d’études secondaires, il apparait important que les élèves avec des PC obtiennent assez tôt du soutien dans leur parcours scolaire.
 
À ce sujet, les conseillers et conseillères d’orientation (c.o.) sont bien placés pour intervenir. En effet, les élèves présentant des PC sont visés par l’activité réservée des c.o. concernant « l’évaluation du fonctionnement psychologique, des ressources personnelles et des conditions du milieu d’un élève handicapé ou en difficulté d’adaptation dans le cadre de la détermination d’un plan d’intervention en application de la Loi sur l’instruction publique »[8].
 
Ainsi, dans le contexte d’un plan d’intervention, le c.o. est en mesure d’évaluer les répercussions des PC sur le cheminement scolaire et l’insertion professionnelle d’un élève. Il peut ensuite intervenir auprès de ce dernier en mettant en place, par exemple, des activités d’orientation favorisant le maintien aux études.
 
Il semble donc essentiel que les c.o. soient impliqués dans les plans d’intervention des élèves ayant des PC, car l’orientation peut contribuer à la poursuite des études secondaires et ultimement, favoriser une meilleure QIP.
 
 

Références

[1] Murray-Close, D., Nelson, D.A., Ostrov, J.M., Casas, J.F. et Crick, N.R. (2016). Relational aggression: A developmental psychopathology perspective. Dans D. Cicchetti (dir.), Developmental Psychopathology: Risk, resilience, and intervention (3e éd., vol. 4.) (p. 660-722). John Wiley & Sons.
 
[2] Burke, J. D., Rowe, R. et Boylan, K. (2014). Functional outcomes of child and adolescent oppositional defiant disorder symptoms in young adult men. Journal of child psychology and psychiatry, 55(3), 264-272. https://doi.org/10.1111/jcpp.12150
 
[3] Barbier, J. (2021, 15 septembre). La qualité d’insertion professionnelle de jeunes adultes ayant eu des problèmes de comportement à l’enfance [présentation par affiche]. Journée de la recherche de 1er cycle en sciences humaines et sociales, Sherbrooke, QC, Canada.
 
[4] Smart, D., Youssef, G. J., Sanson, A., Prior, M., Toumbourou, J. W. et Olsson, C. A. (2017). Consequences of childhood reading difficulties and behaviour problems for educational achievement and employment in early adulthood. British Journal of Educational Psychology, 87(2), 288-308. https://doi.org/10.1111/bjep.12150
 
[5] Wanberg, C. R. (2012). The individual experience of unemployment. Annual review of psychology, 63, 369-396. https://doi.org/10.1146/annurev-psych-120710-100500
 
[6] Gallie, D., Paugam, S. et Jacobs, S. (2003). Unemployment, poverty and social isolation: Is there a vicious circle of social exclusion? European Societies, 5(1), 1-32. https://doi.org/10.1080/1461669032000057668
 
[7] Pohlan, L. (2019). Unemployment and social exclusion. Journal of Economic Behavior & Organization, 164, 273-299. https://doi.org/10.1016/j.jebo.2019.06.006
 
[8] Ordre des conseillers et conseillères d’orientation du Québec. (s.d.). Activité réservée aux conseillers d’orientation : Évaluer le fonctionnement psychologique, les ressources personnelles et les conditions du milieu d’un élève handicapé ou en difficulté d’adaptation dans le cadre de la détermination d’un plan d’intervention en application de la Loi sur l’instruction publique. https://www.orientation.qc.ca/medias/iw/Depliant-activite-reservee-EHDAA.pdf