La carpe, ce bon mentor

Cathy Drancourt, petit poisson d’eau douce et conseillère en emploi chez Gestion Travail Chaudière-Appalaches : 418 838-2848
 
Le monde vit à un rythme effréné et y frayer son chemin est souvent difficile. La mondialisation, la conjoncture socioéconomique, les nouvelles technologies de la communication et de l’information nous entrainent dans une spirale parfois enivrante, mais souvent déstabilisante. Il est alors courant de se perdre lors des différentes transitions de vie qu’elles soient personnelles ou professionnelles.
 
Et pourtant, un fil conducteur existe en chacun de nous, un ordre caché à travers lequel l’individu se réalise. Vous vous trouvez dans une transition professionnelle après une perte d’emploi? N’ayez crainte! Selon la théorie du chaos vocationnel de Riverin-Simard, il existe une nouvelle compréhension de l’imprévisible : celle de l’ordre caché dans le désordre.Pour se remettre sur les rails après une période houleuse et trouver ce fil d’Ariane, il suffit de se questionner sur les modalités et les finalités de notre parcours professionnel. Facile à dire, allez-vous me dire! Surtout que des remises en question interculturelles et intra-individuelles surviennent lors des périodes de transition et les alimentent.
 
Analysons le mouvement d’une carpe, emblème sacré en Chine. Elle ondule, navigue, se laisse porter au gré des courants et fait confiance à sa destinée. Elle lâche prise et se fond dans son environnement. Elle accepte les transitions que la vie place sur son chemin. Doucement, mais surement, son corps et son esprit se meuvent et lui permettent de continuer sa route.
Agissez comme ce poisson, restez souple dans toutes vos épreuves, apprenez à vivre et à recevoir vos émotions en toute quiétude. La vie vous emmènera toujours là où votre destin vous appelle, à une seule condition : faites-lui confiance. Savoir avancer dans les eaux parfois troubles est bien plus important que de s’obstiner à rester dans nos vieilles croyances. 
Après tout, la société agit de cette façon. Elle nous oblige à saisir l’impermanence de toutes choses. La notion du changement nous invite alors à comprendre le sens de notre existence.
Et si vous prenez le risque d’accepter le cours des choses, cette démarche vous permettra de sortir grandi de vos expériences et de développer des outils essentiels de survie. Il faut bien l’admettre : nous vivons dans des temps plutôt difficiles où il peut être utile de savoir libérer le guerrier qui sommeille en nous pour s’en sortir vainqueur. Comme dans une quête du Graal, les différentes épreuves que nous traversons nous emmènent pas à pas vers un accomplissement personnel. Pas de panique! Après tout, l’être humain est un être social capable de s’adapter à toutes les situations. Enfin, la notion de résilience qui se développe lors des épreuves de notre existence nous invite à pousser nos limites afin de rester dans cette course folle. 
 
Acceptez vos épreuves. Elles agissent comme des leviers de votre développement personnel. Et si vous doutez, rappelez-vous de l’analogie de la carpe. Nous pourrions en discuter autour d’un aquarium. Qu’en dites-vous?