J'ai osé faire un choix qui me ressemble!

Par Bianka De Rico et Josiane Falardeau c.o., coordonnatrices et agentes de placement pour Jeunes Explorateurs d’un jour, avec la collaboration d’Aubert Caron-Guillemette, stagiaire en orientation
 
La date du 1er mars est maintenant passée : plusieurs élèves ont déjà fait un choix quant à leur futur programme d’études. Même si la réflexion a déjà été faite, il demeure peut-être certaines incertitudes face à votre décision. Êtes-vous satisfait de votre choix? L’avez-vous fait pour vous, ou pour quelqu’un d’autre?
 
Il est normal de douter après avoir pris une décision : cela signifie que vous avez dû renoncer à d’autres options. De plus, cela implique que vous devez l’assumer. Il faut du courage pour se choisir, et ce, malgré ce que les autres peuvent penser, surtout s’il s’agit d’un choix non conventionnel.
 

C’est quoi, un choix non conventionnel?

Je m’appelle Sophie, je suis en secondaire 5 et je viens de faire un choix de programme pour le cégep. Ma famille m’a toujours encouragée à me diriger vers les Sciences de la nature en me disant que cela “m’ouvrirait toutes les portes”. C’est donc ce que j’ai fait. Pourtant, les sciences, ce n’est pas mon fort… Je rêve d’autre chose, j’ai une autre idée qui me trotte dans la tête… J’ai toujours été passionnée par la mécanique! Secrètement, j’ai toujours adoré feuilleter le Guide de l’auto et en connaitre plus sur le fonctionnement des moteurs. Je rêve de devenir mécanicienne, mais j’ai peur de décevoir mes parents qui espèrent un jour me voir médecin. Aussi, toutes mes amies vont aller à l’université; moi, j’ai peur de me faire rejeter. Je ne sais pas quoi faire…
 
Vous reconnaissez quelqu’un dans cet exemple de témoignage? En fait, Sophie est loin d’être seule à se questionner. Votre choix de carrière n’est pas une décision facile, mais il est important de vous écouter, car le travail occupera une grande place dans votre vie future. Après tout, personne ne va se rendre au travail à votre place et vivre votre propre quotidien.
 
Vous avez raison : c’est plus facile à dire qu’à faire! Ce processus peut prendre du temps et on peut avoir besoin, entre autres, d’aller vérifier certains aspects de la réalité du métier afin d’apaiser certaines craintes. Pour le moment, vous préférez peut-être une voie qui vous rassure.
 

Une alternative rassurante

Si vous avez déjà choisi votre programme d’études, vous sentirez dès les premières semaines de cours si vous avez fait le bon choix. D’ici là, rien ne vous empêche de vivre des expériences qui vous rapprochent de votre futur domaine d’études. Si votre décision n’est pas encore prise, il existe plusieurs moyens d’explorer les options qui vous intéressent!
 
Dans les deux cas, sachez qu’il existe une option intéressante pour valider vos préférences dans un milieu de travail. Le 21 avril prochain, plusieurs jeunes vivront une journée de stage en milieu de travail grâce à l’organisme Jeunes Explorateur d’un jour. Cette expérience leur permettra de découvrir un métier inhabituel sans avoir à s’engager obligatoirement dans cette direction par la suite. 
 
Bref, peu importe la décision que vous avez prise ou que vous prendrez, il est important que vous soyez heureux avec ce choix qui dessinera votre avenir. Si toutefois vous vous trompez en cours de route, il sera toujours temps de changer de voie! Après tout, c’est de votre carrière dont il est question!
 
Pour plus d’information concernant la réalisation d’un stage d’un jour, nous vous invitons à visiter le site des Jeunes Explorateurs d’un jour et à visionner les vidéos!