Comment retourner ses défauts à son avantage?

Parmi les questions posées par les recruteurs en entrevue d'embauche, la plupart des candidats en redoutent particulièrement une : "Quelles sont vos forces et vos faiblesses?" Cette demande peut être embarrassante, surtout si on n'a pas préalablement réfléchi à la manière d'y répondre.

D'une part, on hésite à mousser ses qualités de peur de paraître prétentieux. De l'autre, on ne veut pas faire connaître nos défauts à l'employeur de crainte de saboter notre candidature. Sachez qu'il est possible de retourner ses défauts à son avantage en démontrant votre détermination à vous améliorer.

Il faut savoir que l'employeur ne pose pas cette question pour vous embêter. Il veut simplement se faire une idée sur vous et, par le fait même, tester votre capacité à vous remettre en question. L'employeur cherche à évaluer votre esprit critique et votre capacité d'autoévaluation, puisque chaque personne possède des forces et des faiblesses.

Voici quelques exemples de la façon dont peut se présenter cette question en entrevue :

  • Parlez-moi de vos principales qualités ou points forts, de même que de vos défauts ou limites.
  • Si je téléphone aux gens qui vous recommandent, que me diront-ils de vous?
  • D'après vous, quelles sont les qualités nécessaires pour remplir les fonctions du poste convoité?

Les forces

Pour les points forts, il est indispensable de choisir des qualités qui correspondent à celles recherchées par l'employeur. Pour cela, il faut avoir pris le temps d'analyser l'offre d'emploi, d'identifier les qualités essentielles à l'exécution des tâches du poste et de faire la corrélation entre ces qualités et les vôtres. Par exemple, si vous postulez pour un travail d'adjoint administratif, vous parlerez notamment de votre excellente connaissance du français parlé et écrit, de la maîtrise des logiciels de bureautique, de votre capacité à planifier, de votre esprit d'équipe, de vos habiletés interpersonnelles, etc.

Les faiblesses

Il n'est pas nécessaire de se montrer parfait en entrevue. Faites voir que vous savez prendre suffisamment de recul pour discerner vos faiblesses, mais ne vous éternisez pas sur le sujet. Surtout, évitez d'aborder les défauts qui pourraient vous porter préjudice.

Décrivez vos faiblesses en prenant bien soin de préciser les mesures que vous avez prises pour corriger chacune d'elles. Ainsi, après avoir nommé un point faible que vous vous connaissez, ajoutez que vous êtes très vigilant lorsque vous rencontrez cette situation. Énumérez les mesures que vous prenez pour qu'il ne nuise pas à votre travail. Par conséquent, ce ne sont pas vos points faibles qui retiendront l'attention, mais le plan d'action que vous appliquez pour les corriger. Par exemple : J'ai tendance à être timide lorsque je dois m'adresser à un groupe. Par contre, je suis des cours d'élocution depuis l'an dernier. J'ai donc de plus en plus confiance en ma capacité de m'exprimer devant les gens.

Voici quelques exemples de faiblesses accompagnées des mesures mises en œuvre pour contrer leurs effets négatifs au travail. Attention : révélez vos vrais défauts, mais choisissez ceux qui sont mineurs et corrigibles dans le cadre de votre emploi.

  • Il est difficile pour moi de dire non. En fait, j'ai encore tendance à dire oui facilement, mais en y ajoutant maintenant une échéance réaliste.
  • Je ne m'exprime pas encore parfaitement en anglais, même si je peux suivre une conversation. Cela dit, je tente de m'améliorer en participant à des ateliers de conversation anglaise.
  • Je n'aime pas réprimander le personnel. Quand j'ai à le faire, je commence par un élément positif.
  • En période de stress intense, je suis parfois directif avec mes collaborateurs. Lorsque cela m'arrive, j'ajoute toujours une petite touche d'humour à mon intervention.
  • Ma connaissance d'Excel est moins approfondie que celle de Word, mais je possède un ordinateur à la maison sur lequel je m'entraîne régulièrement.

Ne vous faites pas surprendre par cette question. Prévoyez trois points forts et trois points faibles pour ne pas figer bêtement devant l'employeur. Mais rappelez-vous que la règle d'or est de ne jamais vous dévaloriser en entrevue.

Vous trouverez d'autres chroniques de Particia St-Pierre dans le livre Entrevue – Préparez-vous en 3 étapes : Méthode d'entrevue P.A.T. (disponible sur www.septembre.com) ou sur www.monemploi.com.