Choisir son programme d'études... à l'aide!

Juste avant de prendre une décision, il arrive un moment où tu dois vérifier le réalisme de ton projet professionnel. Autrement dit, tu cherches à savoir à quel point le(s) métiers ou profession(s) que tu envisages le plus sérieusement sont cohérents avec ce que tu recherches. 
 
C’est comme planifier une fin de semaine entre amis : si vous ne vous consultez pas sur vos critères respectifs, certains membres du groupe seront forcément déçus par la destination, le moyen de transport, la nourriture, le cout des activités, etc. Heureusement, le choix professionnel est une décision individuelle. Ce serait tout de même dommage de retenir une option qui correspond à tous tes intérêts, mais pas du tout au mode de vie dont tu rêves!
 
À ce moment-ci, il se peut que tu hésites entre deux options. C’est normal, c’est même mieux! L’une deviendra ton plan A, l’autre ton plan B. Tu peux même avoir des plans C, D, E…
 
L’exercice qui suit te permettra de « tester » tous tes plans. Plus tu auras fait de démarches sérieuses pour apprendre à te connaitre et pour t’informer sur chacun des plans, plus le résultat risque d’être juste.
 
Reproduis une grille semblable à celle-ci et utilise un système de cote de ton choix (3-2-1, vert-jaune-rouge ou des émojis) pour évaluer et analyser chacun de tes plans.
 

Et puis?

Prends d’abord quelques instants pour regarder la grille remplie. Y a-t-il des critères qui « accrochent »? Lesquels? L’une des options se démarque-t-elle? Sur quel(s) critère(s)?
 
Si l’une de tes options correspond à tous tes critères, c’est de bon augure! Assure-toi toutefois d’avoir été réaliste (ni trop sévère, ni trop complaisant) en remplissant la grille. De plus, n’oublie pas que certains critères te demandent d’anticiper l’inconnu (ex. : le niveau de difficulté d’un programme d’études). Il est sain d’avoir confiance en toi; tu dois simplement te rappeler que ta perception actuelle sera vérifiée plus tard. Tu éviteras ainsi d’être déçu ou déstabilisé en raison de tes attentes irréalistes envers un métier.
 
qui précède est aussi valable si aucun métier ou profession ne correspond à tous tes critères. Ne sois pas trop sévère envers toi-même, ni trop pessimiste dans ton évaluation de l’inconnu. Justement, c’est de l’inconnu : tu pourrais être agréablement surpris!
 
Il se peut qu’aucune option ne se démarque particulièrement (les images sont semblables d’une colonne à l’autre). Dans ce cas, n’hésite pas à faire de nouvelles démarches d’exploration pour vérifier tes perceptions à propos des métiers en question. En effet, même si tu as déjà parlé à un travailleur issu des domaines qui t’intéressent, le point de vue d’une autre personne pourrait nuancer ta compréhension. Ainsi, peu importe l’impact (positif ou négatif) de ces démarches sur ta perception des métiers comparés, tu auras de nouvelles pistes pour choisir.
 

Si tu n'es pas encore certain...

Si tes critères ne sont pas entièrement satisfaits, ce n’est pas une raison d’écarter un métier ou une profession. C’est même normal! Maintenant que les critères non satisfaits pour chacune des options sont bien en évidence, nous te suggérons un petit exercice supplémentaire.
  • Parmi tes critères, identifie par la lettre « I » ceux qui sont incontournables (non négociables).
  • Identifie les plus secondaires, voire insignifiants, par la lettre « S ».
  • Indique un « M » pour « moyen » à côté de tous les autres critères.
  • Regarde à nouveau ta grille d’évaluation. Les critères incontournables (« I ») sont-ils satisfaits?
-Sinon, il est peut-être plus sage de considérer le métier ou la profession en question comme un plan B, C ou D, voire de l’éliminer.
-Si oui, réfléchis aux compromis que tu es prêt à faire pour satisfaire les critères « moyens » (M). Par exemple, si tu consens à pratiquer un métier ou une profession même si elle ne te permet pas de défendre les causes qui te tiennent à cœur, tu peux réfléchir à une façon différente de t’y engager dans ta vie personnelle (ex. : dons, bénévolat, etc.).
 
Encore une fois, l’accompagnement d’un professionnel de l’orientation pourrait grandement t’aider à voir clair dans cette réflexion. Entre autres, cette personne pourra te suggérer des moyens de vérifier et de raffiner tes perceptions quant à un métier ou une profession.
 
Pour t’aider à prendre une décision, tu peux consulter les guides Choisir secondaire, collégial ou universitaire. Depuis plus de 30 ans, les guides Choisir continuent de répertorier les formations disponibles au Québec pour les 3 ordres d’enseignement.