Besoin d’un coup de pouce pour obtenir l’emploi convoité?

 
Par Christine Esnault, Gestion Travail Chaudière-Appalaches et Trajectoire Emploi
 
Avez-vous entendu parler du plein emploi et de la pénurie de main-d’œuvre, récemment? Non? Alors peut-être ne vivez-vous pas au Québec! Travailler aujourd’hui n’est pas un problème ici, pour peu que l’on soit prêt à accepter n’importe quoi. Mais il est probable qu’on se souhaite un emploi à la hauteur de ses aspirations et dans son domaine de compétences et que ces « places au soleil » soient un peu plus chères!
 
Que peut-il bien manquer à une personne pour obtenir le poste qu’elle convoite?
  • Des connaissances?
  • Des compétences à jour?
  • De l’expérience pertinente?
  • De bonnes références?
  • La bonne attitude et la confiance en soi?
  • Un peu de tout ça?
Jeune diplômé sans expérience, personne en réorientation de carrière, sans-emploi depuis trop longtemps ou pas suffisamment à jour sur les nouveaux outils technologiques… Quel que soit notre parcours personnel et professionnel, nous sommes nombreux à pouvoir nous retrouver un jour dans la situation où il nous manque un petit quelque chose pour faire la différence et être le candidat choisi pour l’emploi de nos rêves.
 
Et s’il existait un endroit où chacun pouvait aller chercher ce qui lui manque? Un endroit où nos besoins étaient considérés et la solution adaptée pour nous amener exactement là où il nous faut aller? Non! Je ne rêve pas en couleurs! Ce genre d’endroit existe, vous vous en doutez! (Je n’écrirais pas cet article s’il en allait autrement!) Il s’agit des « Entreprises d’entrainement », concept né en Europe dans les années 50 et qui a débarqué au Québec en 1995.  
 

Entreprise d’entrainement? De quoi parle-t-on, là?

On parle d’une organisation qui permet aux personnes en recherche d’emploi de se perfectionner, de développer leurs compétences techniques et comportementales, d’expérimenter un poste et une fonction dans une entreprise commerciale, et de réaliser des tâches réelles dans un contexte simulé, donc de pouvoir se tromper sans conséquences fâcheuses. Et comme on n’apprend jamais mieux que de ses propres erreurs, c’est efficace! En plus, l’expérience sur 13 à 15 semaines est suffisamment pertinente pour figurer sur un CV et si vous réussissez bien, vous pourrez l’utiliser comme référence!
 
Les domaines concernés par ce genre d’apprentissage en action sont de type administratif; on parle de comptabilité, de secrétariat, de ressources humaines, de ventes, d'achats, de marketing, de communications, d'infographie… C’est aussi l'endroit pour pratiquer et améliorer sa maitrise du français et de l’anglais, puisque c’est important sur le marché du travail dans ces milieux.
 
Chaque participant fait l’objet d’une évaluation initiale qui permet de définir, avec lui, un plan de cheminement individuel sur mesure utilisé pour suivre ses apprentissages et sa progression vers les objectifs qu’il s’est fixés. Un accompagnement par les conseillers spécialisés de l’entreprise d’entrainement permet de recadrer au besoin le travail en cours de route et de valider les acquis. Un soutien à la recherche d’emploi est également offert tout au long du stage et, mentionnons-le, le service est garanti à vie! Une question sur un logiciel de la suite Office, sur Acomba, ou sur un point linguistique une fois en emploi? Pas de problème! Les ressources de l’entreprise d’entrainement sont toujours prêtes à répondre. C’est bon de se sentir soutenu!
 

Entreprises d’entrainement : un marché mondial

Les entreprises québécoises d’entrainement en employabilité sont financées par Emploi-Québec et opèrent chacune sur un territoire assigné. Il existe aussi des entreprises d’entrainement pédagogiques affiliées à des établissements d’enseignement supérieur et destinées à fournir un apprentissage pratique, dans l’action, aux étudiants. Toutes les entreprises d’entrainement au Canada sont regroupées au sein d’un réseau : le RCEE, Réseau canadien des Entreprises d’entrainement, lui-même membre d’un réseau international. Au total, plus de 7 500 entreprises d’entrainement à travers les 42 pays membres entretiennent des relations commerciales entre elles. Fournisseurs et clientes les unes des autres, elles offrent les produits et services de leurs entreprises marraines, compagnies réelles qui leur prêtent leur catalogue et leur nom aux fins de leurs transactions « virtuelles » sur le marché mondial des entreprises d’entrainement. Toutes ces activités donnent aux participants de quoi s’occuper et pratiquer : opérations commerciales, comptables, administratives, gestion des ressources humaines… De vraies foires commerciales d’entreprises d’entrainement sont organisées chaque année partout sur la planète et permettent de générer des ventes et des achats. Tout est préparé et réalisé par les stagiaires, y compris les kiosques et le matériel promotionnel.
 
Les entreprises d’entrainement constituent une solution parfaite pour s’entrainer à l’emploi et acquérir une expérience valorisante, en plus de donner la confiance en soi nécessaire pour briller en entrevue d’embauche. Un seul défaut, pourtant : elles ne sont pas assez connues!