Arboriculteur, un métier de taille!

Chaque mois, Academos vous présente un mentor vedette. Ce mois-ci, Jacques Pelletier nous fait découvrir le métier d'arboriculteur et entrepreneur.
 

Votre arbre a peut-être besoin d’un examen!

Les fonctions de l'arboriculteur consistent à entretenir des arbres, des arbustes et des haies, en plus d'en faire la plantation et la fertilisation.
L'entretien des arbres se résume à :
  • l'élagage (nom générique comprenant l'émondage et la taille);
  • le haubanage (pose de câbles servant à supporter des branches qui risquent de se briser);
  • la chirurgie des blessures afin de limiter la progression de la carie, la fertilisation (ajout d'engrais sur le feuillage, au sol ou dans le sol);
  • L'entretien des arbustes et des haies consiste à les tailler dans l'intention d'en accroître la vigueur ou d’en améliorer l'esthétique.
 

Questions en rafale

Un métier seulement manuel?
Non, c’est un métier qui requiert autant un côté manuel qu'intellectuel. Il faut être intéressé à lire, à apprendre, à faire des recherches, etc. Une personne seulement manuelle risque d’être malheureuse dans ce métier.
 
De la comptabilité à l’arboriculture
Mon premier emploi s’est déroulé au sein d’une institution bancaire, pour après, exercer des fonctions connexes à la comptabilité pour diverses entreprises et institutions.
 
10 ans de mentorat, ça donne...
Le sentiment d’être utile à des jeunes qui ont la chance d’obtenir de l’information qui a cruellement manqué aux étudiants de ma génération. 
 
Un mot qui décrit votre métier
Écolagage [mot créé par M. Pelletier]
Une activité culturelle et de conditionnement physique dans un environnement naturel propice à l’observation des champignons, des insectes et de la végétation, permettant d’apprendre ce que la nature veut bien nous enseigner pour une amélioration continue des techniques du métier.
 
Trois qualités de l’arboriculteur
Prudence, curiosité et habileté
 
Ce n’est pas toujours agréable...
Les déplacements en camion pour se rendre chez le client et en revenir.
 
Pour devenir arboriculteur
Suivre une formation dans une institution spécialisée du genre Centre de formation professionnelle Fierbourg.
 
Une vedette arboriculteur?
Jean Lamontagne est bien connu pour son implication au sein d’institutions d’enseignement et de divers organismes reliés à la foresterie urbaine.
 
Est-ce une profession d'avenir?
Oui, sans hésitation ! Même s’ils seront en mesure de simplifier le travail d’un arboriculteur, les ordinateurs de l’avenir ne seront jamais en mesure de le remplacer dans toutes ses fonctions.
 
Quelle est votre plus grande motivation le matin pour aller travailler?
Une nouvelle expérience en vue!
 
Rien de plus stimulant que de parler avec un mentor qui a de l’expérience. Pour en savoir plus sur ce métier ou simplement avoir des conseils d’une personne d’expérience, visitez Academos!
 
Mentor Academos depuis maintenant 10 ans, Jacques a de bons souvenirs de sa première expérience :
«J’ai eu la chance d’aider une mentorée il y a neuf ans sur ces méthodes de présentations. Par tout hasard, je l’ai recroisée dans un événement l’an dernier. Elle était déjà sur le marché du travail, exerçant le métier de graphiste qui était loin de satisfaire ses ambitions. Surprise, elle détient désormais deux bacs universitaires (Design graphique - Formation professionnelle et technique.). À quelque part, j’ai fait une petite différence dans son cheminement. Ça m’encourage à continuer à m’impliquer dans le mentorat au sein d’Academos.»