7 choses à éviter de dire à un ex-entrepreneur

Par Annik De Celles et Marie-Josée Drapeau, Ph.D.
 
Peu importe la finalité, les circonstances (positives ou négatives) et l’état d’esprit de l’entrepreneur qui sort de son entreprise, celui-ci vivra un après-inc. rempli de hauts et de bas. Il est donc important de le soutenir dans ces moments remplis d’émotions avec le plus grand respect.
 
Décider de sortir de son entreprise se fait rarement sur un coup de tête. Ce processus inclut une longue période de réflexion qui mène à un choix (de sortie), ainsi qu’une phase de gestion de la vente, du transfert ou de la fermeture. Vu de l’extérieur, ce processus semble très administratif, voire transactionnel. Il est toutefois plutôt complexe et émotif pour la personne qui le vit. L’entrepreneur connait souvent une période d’adaptation à son nouveau rôle et à sa nouvelle routine. Il peut alors se retrouver, reprendre son énergie, faire le point sur son aventure et gérer ce passage à vide. Avec du soutien et de la compréhension, l’entrepreneur rebondit finalement vers d’autres aventures. 
 
Alors, que dire à une personne qui vit l’après-inc.? Surtout, quels commentaires doit-on éviter?
 
Dans le cas d’une fermeture
 
#1 « As-tu demandé de l’aide de X, Y, Z ? » « As-tu demandé de l’aide financière du programme A, B, C? »
 
L’entrepreneur qui décide de fermer n’agit pas de gaité de cœur! Sa décision a été longuement analysée. Elle n’est pas toujours d’ordre financier; des aspects personnels et familiaux peuvent aussi l’influencer. 
 
Lorsqu’un entrepreneur arrive à prendre son courage à deux mains et à annoncer publiquement la fermeture, il a déjà fait le tour de toutes les possibilités de soutien. Il n’est donc plus le temps de lui donner des conseils! Demandez-lui plutôt ce que vous pouvez faire pour l’aider (bras pour déménager, classement de papiers, etc.).
 
#2 « C’était certain que ça allait fermer… » « J’te l’avais bien dit que ça ne fonctionnerait pas. »
 
Vous avez toujours douté du projet entrepreneurial de votre beau-frère ou de votre meilleure amie? Retenez-vous de lui dire : votre commentaire n’apportera rien à l’entrepreneur sortant ni à votre relation.
 
Dites-lui plutôt qu’il peut être fier du chemin parcouru, que vous êtes fier de lui, que vous avez découvert en lui plein de belles qualités et compétences pendant son parcours.
 
#3 « Dommage, ça faisait tellement longtemps que je voulais essayer votre produit/ service! »
 
Pour garder une entreprise en vie, ça prend des clients, des ventes! Si vous n’avez pas soutenu une entreprise avec vos sous, ne dites pas que vous êtes triste qu’elle ferme ses portes. C’est ajouter l’insulte à l’injure! Gardez simplement vos regrets pour vous.
 
Dans le cas d’une vente
 
#4 « Wow! Que vas-tu faire avec tout ton argent? »
 
Vendre une entreprise n’est pas toujours synonyme de profit. Plusieurs entrepreneurs réussissent tant bien que mal à vendre leur entreprise, ce qui leur permet d’éponger leurs dettes. Il va sans dire que vendre son bébé, le laisser entre les mains de quelqu’un d’autre apporte son lot d’émotions : tristesse, culpabilité, insatisfaction, déception de ne pas porter le projet plus loin… Ces sentiments peuvent être lourds. 
 
Même si l’entrepreneur avait comme objectif de faire croitre l’entreprise afin d’attirer un acheteur, sa sortie peut être émotive. Il devra détacher son identité de celle de l’entreprise et vivre avec les décisions d’un autre par rapport à « son » bébé. Ainsi, même si son compte en banque lui permet de se gâter et de réaliser certains rêves, il vit un deuil. 
 
Peu importe les circonstances de la vente, restez à l’écoute de l’entrepreneur sortant, sans tenir pour acquis que tout va pour le mieux. 
 
Dans le cas d’un transfert
 
#5 « Bonne retraite! Amuse-toi bien! »
 
Transférer une entreprise, c’est complexe et ça implique de nombreux joueurs. Plusieurs organismes et entreprises existent pour conseiller et soutenir les entrepreneurs cédants et leur relève, qu’elle soit familiale, interne (transfert à des employés) et/ou externe (transfert à une personne externe). 
 
L’entrepreneur cédant quitte rarement l’entreprise immédiatement. Il peut y jouer un rôle à court, moyen ou long terme, par choix ou par nécessité, pour épauler la nouvelle garde ou pour rassurer les parties prenantes. Ne supposez pas que l’entrepreneur cédant se retrouvera instantanément sur les terrains de golf de la Floride, le sourire aux lèvres!
 
Même s’il conserve un rôle dans la compagnie, l’entrepreneur cédant traversera un passage à vide. S’il a cédé à un membre de sa famille, ce changement relationnel apportera lui aussi son lot d’émotions! Il est donc préférable de sonder l’entrepreneur avant de présumer que tout va bien puisqu’il a transféré son entreprise à quelqu’un qu’il connait bien.
 
Dans tous les cas
 
#6 « Bonne chance dans tes futurs/nouveaux projets! » « Hâte de voir ce que tu vas faire maintenant! »
 
Plusieurs entrepreneurs sont épuisés par l’intensité des démarches administratives et les émotions liées à leur sortie. Ils ont besoin d’un temps d’arrêt plus ou moins long pour vivre leur passage à vide. Le moment est donc mal choisi pour leur demander ce qu’ils feront ensuite, ou pour insinuer qu’ils ont déjà d’autres projets en tête. 
 
Souhaitez-leur du repos, offrez-leur une oreille attentive, restez en contact avec eux. Surtout, soyez à l’affut de tout changement de comportement important, annonciateur d’un besoin d’aide psychologique professionnelle.
 
#7 « À ta place, moi… » « Si t’avais fait ci… si t’avais fait ça… »
 
La vie entrepreneuriale n’est pas de tout repos, et elle n’est pas pour tout le monde! Monter une entreprise demande de l’énergie, de la détermination et du courage. Quand un entrepreneur prend la décision difficile de partir, nul besoin de revenir dans le passé et d’imposer votre vision.
 
Abstenez-vous donc de dire comment vous auriez dirigé le bateau; vous n’étiez pas à la barre. Ouvrez plutôt la discussion : « Ça te ferait du bien de m’expliquer comment tu en es arrivé à la décision de vendre/fermer/transférer ton entreprise? » Puis, écoutez sans conseiller.
 
Couvert L'après-inc.Soutenir nos ex-entrepreneurs est tout aussi important que de soutenir nos entreprises en démarrage et celles en croissance. Vous connaissez un entrepreneur sortant ou en êtes un, le nouveau guide L’après-inc. – Vivre positivement sa sortie entrepreneuriale pourrait être une excellente ressource d’accompagnement dans cette étape importante.