30 conseils pour accompagner son enfant dans son choix de carrière

Par Isabelle Falardeau, conseillère d’orientation
 
 
Comme parent, vous désirez épauler votre jeune à travers le dédale de son choix de carrière, mais vous ne savez pas comment vous y prendre… Voici ce que vous pouvez faire concrètement pour l’aider à s’y retrouver.
 
 
Une démarche d'orientation comporte cinq étapes durant lesquelles le parent peut jouer un rôle significatif.
 
 

Première étape : Apprendre à mieux se connaître

  1. Remémorez-lui ses intérêts d’enfance et échangez sur leur évolution.
  2. Amenez-le à explorer différents domaines d’intérêts.
  3. Incitez-le à nommer ce qu’il aime et ce qu’il n’aime pas.
  4. Aidez-le à clarifier ses valeurs et ses besoins dans la vie et au travail.
 

Deuxième étape : Soigner son estime personnelle

  1. Soulignez ses qualités, ses compétences, ses aptitudes particulières.
  2. Acceptez qu’il ait des limites.
  3. Ne confondez pas performance scolaire et valeur personnelle. Votre enfant vaut plus qu’un résultat d’examen!
  4. Soutenez sa motivation devant des obstacles.
  5. S’il doute de lui, exprimez-lui votre confiance et rappelez-lui ses réussites passées.
  6. Encouragez-le à parler de ses rêves, de ses idoles, de ses projets.
  7. Amenez-le à s’éloigner des personnes néfastes pour son estime personnelle et si ce n’est pas possible, apprenez-lui à s’affirmer auprès d’elles.
 

Troisième étape : Explorer le monde des études et des professions

  1. Accompagnez-le dans des visites d’établissements scolaires (écoles, cégeps, universités), surtout s’ils sont en dehors de la ville.
  2. Suggérez-lui des sites internet, des articles, des publicités sur des institutions scolaires ou des professions qui pourraient l’intéresser.
  3. Mettez-le en contact avec un proche (parent, collègue) pour mieux connaître le milieu du travail (comme les cybermentors, sur Academos)

  4. Achetez-lui des guides et laissez-les « traîner » sur la table du salon…
 

Quatrième étape : Développer de bonnes habiletés décisionnelles

  1. Posez-lui des questions sur les options qu’il envisage, même si elles restent vagues.
  2. Proposez-lui des moyens de prendre des décisions (faire la liste des pour et des contre).
  3. Tentez de comprendre la source de son indécision (peur de se tromper, de vous déplaire, d’échouer, etc.).
  4. Dédramatisez « l’erreur décisionnelle » et acceptez qu’il puisse un jour changer d’idée!
  5. Prenez des décisions en famille et soyez un modèle de prise de décision.
 

Cinquième étape : Développer son pouvoir personnel

  1. Son avenir se joue aujourd’hui : amenez-le à développer une perspective temporelle (passé — présent — avenir), sans hausser son anxiété. 
  2. Aidez-le à faire un plan d’action réaliste (déposer une demande d’admission, préparer sa recherche d’emploi, rechercher un appartement, etc.)
  3. Aidez-le à accepter que les imprévus font partie de la vie et sont une occasion de changement.
  4. Témoignez par vos paroles et vos comportements que la vie professionnelle est une expérience enrichissante, non une prison où on compte ses jours!
 

En conclusion

  1. S’il s’acharne à poursuivre un but inaccessible, aidez-le à lâcher prise avant qu’il n’en tombe malade…
  2. Renseignez-vous auprès de sources fiables avant de lui transmettre une information.
  3. Ne faites pas les démarches à sa place.
  4. Apprenez à tolérer ses « errances » vocationnelles; elles font partie d’un processus normal d’orientation.
  5. Acceptez que ses choix soient différents des vôtres et, surtout, ne lui imposez pas vos propres choix.
  6. Soyez un parent présent, tolérant et confiant.
 
 
Isabelle Falardeau est l'auteure de L'Orient-Expert (2013), de Sortir de l'indécision (2007) et de S'orienter malgré l'indécision (1999), publiés chez Septembre éditeur