La grande séduction (4/8) : Une communauté urbaine en pleine nature

De nombreux établissements d’enseignement font tout pour accueillir de nouveaux étudiants chez eux : bourses d’études, aide au logement, activités parascolaires stimulantes et rassembleuses, etc. Sans parler du potentiel d’autonomie inestimable que représente le fait de quitter sa région natale! Il y a là une occasion rêvée de briser ses propres barrières, de vivre de nouvelles expériences et de développer sa capacité d’adaptation.
 
Cette série de 8 chroniques* vous offre un voyage exploratoire au coeur de nos régions**. Elle vise à vous faire découvrir d’autres lieux que les grands centres urbains pour entreprendre vos études collégiales ou universitaires.
 
* Le dossier complet contient davantage d'informations sur les programmes en déficit d'inscription et sur la vitalité économique de chaque région. Consultez-le dans le Palmarès des carrières 2018!
** Les établissements présentés dans cette série sont ceux qui ont répondu à notre invitation.
 

Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue

Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue et ses trois campus (Rouyn-Noranda, Val-d’Or et Amos) cherchent à retenir les jeunes dans la région le plus possible, mais cela n’empêche pas l’établissement de vouloir rayonner aux quatre coins du Québec.
« C’est important pour nous d’être près de nos écoles secondaires. Par contre, nous accroissons nos activités à l’extérieur de la région, et même dans d’autres provinces comme l’Ontario. L’Abitibi-Témiscamingue est un trésor caché qui mérite d’être mieux connu et je crois que nous avons une responsabilité comme collège de faire connaitre notre belle région. »
Nicole Langlais, directrice des affaires étudiantes et des communications
 

Un pouvoir d’attraction optimisé

Avec le programme de mobilité étudiante interrégionale annoncé l’année dernière par le gouvernement du Québec, des outils additionnels ont été développés par l’établissement pour augmenter son pouvoir d’attraction. Le Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue propose 30 bourses d’une valeur de 6000$ aux candidats provenant de l’extérieur de la région qui choisissent d’étudier dans l’une des formations ciblées : Technologie du génie civil, Techniques d’éducation spécialisée, Techniques de travail social, Techniques d’intervention en délinquance, Techniques d’éducation à l’enfance, Soins infirmiers, Soins préhospitaliers d’urgence, Techniques de l’informatique, spécialisations Informatique de gestion et Gestion de réseaux informatiques.
 
Réparties sur trois ans, ces bourses permettent de réduire les frais liés aux services du cégep, comme le logement aux résidences étudiantes, les droits de scolarité, l’accès aux services sportifs, le stationnement et l’achat de livres.
« Six étudiants en bénéficient cette année. Le versement de la bourse pour la deuxième et la troisième année est lié à la réussite scolaire des boursiers. »
Nicole Langlais
 
En collaboration avec le Centre ressource jeunesse de l’Abitibi- Témiscamingue, le cégep propose des séjours exploratoires afin de permettre aux jeunes d’ailleurs au Québec de mieux découvrir les attraits de la région.
« Certains étudiants de 16 ou de 17 ans partent de chez eux pour la première fois pour aller étudier à l’extérieur de leur région; c’est un défi additionnel et nous en sommes conscients. Nous voulons leur faciliter la vie. Plus encore, nous voulons leur faire vivre une expérience positive et qu’ils obtiennent leur diplôme! »
Nicole Langlais
« Ce que j’aime ici, c’est la proximité... en même temps, il y a beaucoup d’espace. Les enseignants et la direction du cégep sont très accessibles. On nous accorde du temps, on se sent écouté, on sent qu’on peut avoir de l’impact. La qualité de l’enseignement a la même valeur qu’ailleurs. C’est la proximité des enseignants qui fait toute la différence. Ils s’impliquent dans la relation et dans le parcours de l’étudiant.
 
Je suis vraiment heureux d’être venu ici. C’est un climat parfait pour un étudiant qui veut se concentrer sur ses études tout en profitant de ce que la ville a à offrir. Il y a plein de beaux évènements et des festivals de musique, de cinéma, etc.
 
Au départ, j’étais ici de passage, uniquement pour réussir mon diplôme d’études collégiales, mais je me suis fait un beau réseau. L’idée de repartir devient de plus en plus difficile. »
Anthony Guillemette, originaire de Sherbrooke, étudiant en Techniques de travail social
 

Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT)

Il n’est pas rare que l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue (UQAT) unisse ses efforts à ceux du Cégep de l’Abitibi-Témiscamingue pour développer des initiatives visant à la fois à retenir et à attirer les jeunes.
 
Cet automne, la réalisation conjointe du nouvel autocar aux couleurs du cégep et de l’UQAT est un bel exemple des fructueuses collaborations entre les deux établissements d’enseignement. Ce nouvel outil de promotion et de recrutement est appelé à sillonner les routes du Québec au cours des prochaines années afin de les faire connaitre et de susciter de nouvelles demandes d’admission, tant de la région qu’un peu partout au Québec.
 
 

Humaine, créative et audacieuse

« Je dirais que nous avons un défi de distance à relever qui nous oblige sans cesse à nous dépasser, à favoriser une approche humaine, créative et audacieuse. »
Stéphanie Duchesne, citant le slogan de l'UQAT
 
En matière de mobilité étudiante interrégionale, une partie des actions de promotion sont réalisées dans la région, alors que d’autres se destinent au recrutement de jeunes de l’extérieur.
« Nous réalisons de nombreuses actions en région pour promouvoir notre patrimoine de programmes. Nous présentons les créneaux qui les distinguent, comme le travail social, la création et les nouveaux médias, la foresterie ou encore l’environnement minier. Du côté des programmes de deuxième cycle, comme la maitrise en Art-thérapie, nous accueillons beaucoup de jeunes d’ailleurs au Québec, et même de l’international. »
Stéphanie Duchesne
 
L’École de génie de l’UQAT offre aux futurs ingénieurs en électromécanique et en électricité des bourses d’études avantageuses couvrant jusqu’à la totalité des frais relatifs aux droits de scolarité pour les deux premières années d’études.
« Cette mesure a été mise en place en réponse au fort besoin d’ingénieurs dans la région. »
Stéphanie Duchesne
 
Pour découvrir ce milieu universitaire, le programme Étudiant d’un jour est un véritable tout-inclus où tous les frais sont pris en charge par l’UQAT.
« Nous tenons des portes ouvertes chaque automne, mais nous avons voulu pousser l’expérience plus loin. Étudiant d’un jour est un programme sur mesure que nous montons avec la personne concernée en lien avec le programme qui l’intéresse. Elle est logée dans les résidences, assiste à des cours, rencontre des étudiants, des diplômés, des professeurs. Elle peut venir avec ses parents. Elle vit c’est quoi être un étudiant à l’UQAT! »
Stéphanie Duchesne
 
Environ une quinzaine de ces séjours sont organisés par année, et pratiquement la totalité des participants s’inscrivent à la suite de leur expérience immersive au coeur de l’Abitibi!