L'entrepreneuriat : Faire carrière autrement (4/6)

Par Marlène Lebreux
 
La culture entrepreneuriale est valorisée sur le marché du travail. Elle stimule l’innovation, l’émergence de nouvelles entreprises et la création d’emplois. Elle est aussi de plus en plus présente dans les établissements d’enseignement secondaire et postsecondaire, qui s’en inspirent pour offrir aux jeunes de multiples occasions de sortir du cadre scolaire afin d’apprendre dans l’action et vivre des expériences stimulantes!
 
Cet article est le quatrième d'une série de six où les initiatives de quelques établissements scolaires en matière d'entrepreneuriat sont mises en valeur.
 

Au secondaire aussi : l’entrepreneuriat n’a pas d’âge!

La fibre entrepreneuriale vibre autant chez les adultes que chez les plus jeunes. Plus d’une trentaine d’écoles secondaires des régions du Bas-Saint-Laurent, de la Capitale-Nationale, de Chaudière-Appalaches, de l’Estrie et de Montréal ont participé en grand nombre à la Semaine des entrepreneurs à l’école, qui s’est déroulée pour la première année en novembre dernier. Organisée par le Défi OSEntreprendre et Entreprendre c’est apprendre, cette semaine thématique a permis à quelque 3 500 jeunes de 12 à 17 ans de rencontrer des chefs d’entreprises passionnés et inspirants.
 
En effet, de nombreuses écoles secondaires trouvent des façons originales d’intégrer l’esprit d’entreprise dans le parcours de leurs élèves. Isabelle Cyr, enseignante de mathématique en 3e secondaire au Collège Sainte-Marcelline, à Montréal, introduit l’entrepreneuriat à son cours de mathématique. « Les exercices dans les cahiers sont souvent trop théoriques, souligne-t-elle. En les impliquant dans des projets concrets, les élèves développent leur leadership et appliquent des notions mathématiques, que ce soit les statistiques ou les probabilités. » L’année dernière, 11 élèves ont conçu le site Internet Ma Trace dans le monde, qui présente des entrevues réalisées auprès de travailleurs de différents milieux professionnels.
 
À l’école secondaire La Source, dans la région de l’Abitibi-Témiscamingue, la réalisation de projets entrepreneuriaux est encouragée. Soutenus par leur enseignante en arts dramatiques, Chantale Lafrance, des élèves de 2e secondaire ont réalisé, l’année dernière, le projet Animation en stop motion. « Nos élèves ont vécu un drame quand un de leurs amis s’est enlevé la vie, raconte-t-elle. Touchés par cet événement tragique, ils ont décidé de produire un court-métrage qui illustre des situations vécues et apporte des solutions concrètes pour prévenir le suicide. J’ai amené la technique du stop motion afin de faire un lien avec mon programme. »
 
L’année dernière, les élèves en adaptation scolaire de l’école secondaire La Frontalière, à Coaticook, se sont investis à « Faire pousser du bonheur ». « C’est un petit projet qui est en train de devenir grand, fait savoir Yvon Descheneaux, technicien en éducation spécialisée. Nous avons inventé un produit qui consiste en des jardins surélevés conçus à partir de palettes de bois. Nous les avons distribués gratuitement dans les foyers de personnes âgées de notre ville. » Ces jeunes ont dû déterminer les besoins de la clientèle cible, effectuer une estimation des couts, faire la promotion et la publicité du projet, en plus de planifier toutes les étapes de production.
 
« L’objectif était d’allier le développement de leurs compétences avec leur programme de formation, souligne-t-il. Mais nous avons eu la surprise de devenir très populaires. Les gens veulent en acheter et nous n’en avons plus à vendre! C’est très valorisant pour ces jeunes qui n’ont pas l’habitude d’être à l’avant-plan. C’est aussi un avantage pour la communauté qui voit ce qu’ils sont en mesure d’accomplir. »
 
Avis important
Cet article présente les offres pédagogiques des établissements scolaires du Québec qui ont répondu à l’invitation de l’éditeur. Pour en savoir plus, consultez le site Web des établissements qui vous intéressent.
 
Le contenu de cet article est librement inspiré du Palmarès des carrières 2017 - Spécial entrepreneuriat dans le cadre de l’Opération 1er mars 2017. Procurez-vous le Palmarès des carrières pour lire l’article complet.