L'ABC du projet

 
Par Marcelle Gingras, Patricia Dionne et Eddy Supeno, professeurs au département d’orientation professionnelle de l’Université de Sherbrooke
 
Projet de vie, projet de retraite, projet de vacances, projet de loi, projet de recherche, projet scolaire, projet professionnel… Grand ou petit projet, à court ou à long terme, individuel ou de groupe… Avez-vous déjà calculé le nombre de fois que le mot « projet » revient dans nos conversations?
 
Que sait-on de la signification de ce mot? Quelles sont les principales caractéristiques et étapes de réalisation d’un projet? Quels critères peuvent servir au choix d’un projet? Et qu’en est-il lorsqu’il est question d’un projet d’orientation scolaire et professionnelle?
 
« L’homme dit libre est celui qui peut réaliser ses projets ».
 
Cette citation de Jean-Paul Sartre, célèbre philosophe et écrivain français, montre bien toute l’importance du concept de projet et la place qu’il occupe dans notre vie. 
 

Quelques définitions de « projet »

Le terme « projet » vient du latin projicere qui signifie « jeter en avant ». Parmi les synonymes souvent associés à ce mot, nous retrouvons « idée », « intention », « plan » ou « ébauche ». Ainsi, la particularité du concept de projet est qu’il réfère au futur, à l’anticipation…
 
Selon le sens commun, un projet peut se définir comme une idée plus ou moins élaborée, ou une chose que l’on se propose de réaliser.
 
De même, plusieurs ouvrages donnent différentes définitions à ce mot :
 
« […] ce que l’on a l’intention de faire […]; première idée d’une réalisation, première rédaction d’une chose » (Larousse, 1978, p. 746). Plus récemment, dans la version en ligne[1] : « but que l’on se propose d’atteindre […], idée de quelque chose à faire […] ».
 
 « […] image d’une situation, d’un état que l’on pense atteindre […], ce que l’on se propose de faire à un moment donné […] » « […] dessein, idée, intention, plan, programme, résolution […] » (Nouveau Petit Robert, 1993, p. 1795)[2].
 
« Ensemble d’opérations qui vise la réalisation précise d’un but que l’on se propose d’atteindre, dans un contexte particulier et dans un laps de temps déterminé » (Legendre, 2005, p. 1098)[3].
 
« Le projet est ce que l’on a l’intention de faire dans un avenir plus ou moins lointain, il peut être de nature concrète ou intellectuelle, simple ou complexe; il peut conduire à une réalisation individuelle ou collective. Il implique une anticipation de l’objectif à atteindre, une gestion du temps, une confrontation, une négociation permanente entre les partenaires pour évaluer sans cesse par rapport au prévu » (Sublet, 1987, p. 50-51)[4].
 
« Le projet est le niveau d’action qui intègre les préoccupations professionnelles, personnelles et autres », « […] on peut donc considérer que c’est seulement en s’engageant dans des projets que des objectifs de carrière ou des buts à long terme peuvent émerger » (Young et Valach, 2006)[5].
 

Les principales étapes et caractéristiques d’un projet

Quelques auteurs ont identifié les principales étapes de réalisation d’un projet. Par exemple, Bellenger et Couchaere (1999)[6] précisent ces sept étapes :
  • Naissance;
  • Maturation;
  • Préparation;
  • Expérimentation;
  • Lancement;
  • Suivi;
  • Bilan.
Dans l’ouvrage de Proulx (2004)[7], il est plutôt question de ces quatre étapes :
  • Préparation;
  • Mise en œuvre;
  • Évaluation;
  • Disposition.
D’autres auteurs traitent aussi des compétences requises à la réalisation d’un projet. D’après Genest et Nguyen (2002)[8], il s’agit particulièrement de :
  • Compétences de contrôle;
  • Compétences techniques;
  • Compétences organisationnelles;
  • Compétences en gestion des ressources humaines;
  • Compétences commerciales.
De ce fait, la réalisation d’un projet correspond généralement à la démonstration du savoir (connaissances), du savoir-faire (capacités, aptitudes) et du savoir-être (qualités, attitudes).
 

Critères d’un choix de projet, incluant un projet d’orientation

Comment est-il possible d’en arriver à faire le choix d’un projet, et en particulier quand il s’agit d’un projet d’orientation? À cet effet, il est indispensable de considérer divers éléments :
  • Nos intérêts (ce que l’on aime faire);
  • Nos aptitudes (ce dans quoi on est bon ou dans quoi on excelle);
  • Nos valeurs (les grands principes de vie auxquels on croit);
  • Nos connaissances ou nos expériences (personnelles, scolaires et professionnelles);
  • Notre motivation (ce qui nous pousse à agir);
  • Notre entourage (famille, amis et autres relations significatives);
  • Etc.
Certaines personnes utilisent également d’autres critères pour choisir un projet, dont celui de vouloir relever un défi. D’autres s’en remettent davantage au hasard, ou ils croient que d’autres personnes comme le conseiller d’orientation décideront à leur place. Malgré tout, il est indispensable d’éviter de choisir un projet par dépit! De plus, il est essentiel de consacrer le temps et l’énergie nécessaires pour mener à bien un projet en particulier.
 

Exercice à compléter

Pensez à un projet personnel qui a été très significatif pour vous (projet scolaire, parascolaire ou de loisirs, voyage, achat d’une maison, engagement communautaire, etc.) et répondez aux questions suivantes :
  • Quelle était votre intention de départ?
  • Comment avez-vous procédé pour choisir ce projet?
  • Comment avez-vous planifié les différentes étapes de sa réalisation?
  • Quel a été votre degré d’investissement à l’intérieur de ce projet?
  • Quelles ressources personnelles et externes avez-vous principalement utilisées? 
  • Quelles difficultés et fiertés avez-vous rencontrées au cours de ce projet?
  • Quels apprentissages ou quels enseignements avez-vous retirés à la suite de la réalisation de ce projet?
  • Quel impact a eu ce projet sur votre vie et votre milieu?
Reprenez le même exercice en considérant votre projet d’orientation scolaire et professionnelle (passé, actuel ou futur). Vous ne pouvez pas imaginer jusqu’à quel point le simple fait de répondre à ces questions vous permettra de mieux vous connaitre, voire d’en savoir davantage à propos des personnes de votre entourage, si vous les interrogez à ce sujet.
 

En conclusion

Jean-Pierre Boutinet (2004)[9], un autre auteur influent, a très bien résumé les différentes composantes d’un projet :
  • Pas de projet sans sujet;
  • Pas de projet sans objet;
  • Pas de projet sans rejet;
  • Pas de projet sans trajet;
  • Pas de projet sans surjet.
Autrement dit, pour lui, tout projet, y compris un projet d’orientation, implique la personne elle-même et d’autres acteurs (sujet), se rattache à un but à atteindre (objet), comporte certains deuils à faire (rejet), réfère à un processus qui s’échelonne dans le temps (trajet) et contribue à générer d’autres projets (surjet).
 
Alors, êtes-vous maintenant en meilleure position pour vous engager dans la réalisation de projets?
 
[2] Robert, P. (1993). Le nouveau petit Robert. Montréal : Dicorobert.
[3] Legendre, R. (2005). Dictionnaire actuel de l’éducation. Montréal : Guérin.
[4] Sublet, F. (1987). Projet pédagogique. In M.  Bru et L. Not (dir.). Où va la pédagogie du projet ? (p. 43 à 66). Toulouse : Éditions Universitaires du Sud.  
[5] Young, R.A. et Valach, L. (2006). La notion de projet en psychologie de l’orientation. L’orientation scolaire et professionnelle, 35(4).
[6] Bellenger, L. et Couchaere, M.-J. (1999). Animer et gérer un projet. Collection Formation permanente. Paris : E.S.F. éditeur.
[7] Proulx, J. (2004). L’apprentissage par projet. Sainte-Foy, Québec : Presses de l’Université du Québec.
[8] Genest, B.-A. et Nguyen, T.H. (2002). Principes et techniques de la gestion de projets. Laval, Québec : Les Éditions Sigma Delta.
[9] Boutinet, J.-P. (2004). Psychologie des conduites à projet. Collection Que sais-je. Paris : Presses universitaires de France.