5 avantages de réaliser un bilan de compétences

Par Isabelle Lavertu, conseillère d’orientation
 
Avez-vous l’impression de tourner en rond dans votre emploi actuel? Voudriez-vous relever de nouveaux défis dans votre travail? Êtes-vous fait pour un poste de chef d’équipe? Vivez-vous des insatisfactions au travail? Vous ne savez pas quelle compétence mettre en avant-plan pour une entrevue d’embauche? Vous désirez faire valoir vos expériences et vos compétences auprès de votre futur employeur? Vous songez à une réorientation de carrière?
 
Toutes ces situations sont de bonnes raisons de réaliser un bilan de compétences. Voici les cinq principaux avantages d’une telle démarche.
 

1. Augmenter son estime de soi, sa confiance en soi, son sentiment d’efficacité personnelle au travail et clarifier son projet professionnel

En effet, des études[1] ont démontré que l’estime de soi augmente entre le début et la fin d’une démarche de bilan de compétences.
 

2. Identifier ses forces et ses points à améliorer

En identifiant ses forces et ses compétences que l’on a pu développer en y associant des exemples de réalisations concrètes, il devient plus facile d’identifier des objectifs professionnels, de faire valoir sa candidature pour un poste ou de développer une future entreprise[2].
 
Par exemple, si vous avez remplacé un collègue pendant quelques mois, il est possible que vous preniez goût à vos nouvelles fonctions et que vous vouliez répéter l’expérience.
 

3. Clarifier ses buts et son projet professionnel

Lorsque le bilan de compétences est complété, il est plus facile d’identifier ses aspirations professionnelles et son projet professionnel.
 
Par exemple, une personne qui se donne comme objectif d’occuper un poste de gestion dans son organisation peut insérer cet objectif dans son projet professionnel à long terme.
 

4. Élaborer un plan de développement des compétences

Comme le bilan de compétences permet de clarifier ses objectifs et son projet professionnel, l’étape suivante est de réaliser un plan de développement des compétences. Ces deux outils permettent de se projeter dans l’avenir et de gérer sa carrière de façon proactive, au lieu de subir les aléas de l’environnement et du marché du travail.
 
Par exemple, grâce à son bilan de compétences, une personne réalise qu’elle a développé une expertise dans son domaine. Toutefois, comme elle n’est pas tout à fait bilingue, elle pourrait inclure la participation à un atelier de conversation anglaise dans son plan de développement des compétences.
 

5. Profiter d’une meilleure qualité de vie au travail

La qualité de vie au travail réfère ici à la gestion des tâches et aux relations interpersonnelles au travail.
 
Par exemple, une personne qui occupe plusieurs postes et qui accepte tout ce qu’on lui demande peut s’apercevoir, grâce à son bilan de compétences, qu’elle risque de s’épuiser. Elle peut alors tenter de négocier une diminution de sa charge de travail et de mettre ses limites.
 

Témoignages

Lors de mes consultations en orientation, j’accompagne des personnes qui réalisent leur bilan de compétences. Cette démarche les a aidés dans leur carrière, car elle leur a permis de faire le point sur leurs expériences de travail et les a incités à se propulser vers l’avant. Voici quelques témoignages :
« Les rencontres et le bilan m’ont permis de clarifier ce que je ne veux pas et surtout, ce que je veux dans mon emploi. »
 
« Je ne m’étais pas rendu compte que j’avais développé toutes ces compétences au fil des années. »
 
« Le bilan de mes expériences m’a permis d’avoir plus d’entrain à mon travail et de relever de nouveaux défis. Maintenant, j’occupe un nouveau poste dans mon milieu de travail et j’en suis très contente. »
 
Bien sûr, la réalisation d’un bilan de compétences demeure une démarche de réflexion ardue qui peut prendre plusieurs heures. Elle ne constitue pas non plus une recette magique. Cela dit, elle présente un très grand nombre d’avantages, autant pour l’employeur que pour l’employé.
 
Un professionnel comme un conseiller d’orientation possède la formation et l’expertise nécessaires pour vous accompagner dans cette démarche.
 
[1] Michaud, G. et Savard, R. (2013). Évaluation de démarches de bilan de compétences en contexte de petites et moyennes entreprises. Revue canadienne de counseling, 47 (2), 155-168.
Michaud, G., Dionne, P., Beaulieu, G. (2007). Le bilan de compétences : Regards croisés entre la théorie et la pratique. Québec : Septembre éditeur.
[2] Auclair, K. (2011). Avez-vous fait votre bilan de compétences ? Récupéré le 3 avril 2017 de https://www.lesaffaires.com/blogues/kim-auclair/avez-vous-fait-votre-bilan-de-competences-/538942